Le compte carbone c'est clair

Le compte carbone c'est clair

Laissons faire le comptage automatisé lors de chaque dépense

Garantir

Voici un mécanisme pour garantir la neutralité carbone en 2050, la réduction de nos gaz à effet de serre de 80% d’ici-là, sans se prendre la tête parce que le comptage travaillera pour nous !

Où : la cartographie des comités locaux sur www.comptecarbone.org/ici

Pourquoi : selon tous les scientifiques du GIEC il nous faut stopper la gabegie de gaz à effet de serre dans les plus brefs délais, sinon nous aurons augmenté la température de la planète de 8°C avant 2100, transformant ainsi le monde en barbarie et en système géothermique complètement déstabilisé.

Will Steffen dans son étude Trajectories of the Earth System in the Anthropocene démontre qu’en dépassant le +2° nous atteignons une zone d’instabilité qui transforme la planète en Terre-Etuve, définitivement incontrôlable !

Réagissons vite :

Le mouvement du compte carbone initié par Pierre Calame propose de créer une agence carbone nationale dans chaque pays, pour allouer un quota carbone à chaque citoyen, au départ à la moyenne nationale, et le réduire de 6% chaque année. En 30 ans cela fait une réduction de plus de 80%.

L’effet attendu est donc de stimuler les entreprises à réduire le contenu carbone de tous les produits et services que nous consommons, si elles veulent rester dans la course puisque la demande ira dans ce sens ! puisque 100% des consommateurs rechercheront les produits moins carbonés !

Qu’en pensez-vous ?


Pour tester et démontrer la faisabilité, nous lançons un pilote ou proto pour voir le transport de points carbone entre les acteurs du mécanisme :

Pour aider le développement il faut transférer vos dons par Hello Asso (avec reçu fiscal si besoin) :

Propulsé par HelloAsso

Texte fondateur :

Puisque nous sommes tous les locataires d’un monde qui n’a pas de prix, de la plus belle planète à des millions d’années-lumière, nous devons pouvoir compter les uns sur les autres
et plus seulement en euros.

C’est notre impact qu’il faut calculer, pour le contenir, pour que chacun puisse faire sa part sans effacer celle des autres, pour préserver la vie, le vivant tout simplement.

Entrons maintenant dans cette justice climatique, locale, nationale européenne, mondiale, à laquelle une part grandissante de l’humanité aspire, et prenons au mot les « bons gestionnaires », en démontrant facilement que ce sont les plus sobres d’entre nous qui détiennent, au regard du futur, le plus de crédits.

Lançons aujourd’hui le Compte Carbone, un indicateur d’impact qui sera individuel mais porté par le collectif, ingénieux mais automatisé, limitant la surconsommation mais libérant les meilleures énergies créatives, citoyennes, publiques, entrepreneuriales, humaines en somme.

Repoussons ensemble l’effondrisme, puisque l’improbable peut désormais surgir comme un virus, et faisons d’un simple porte-monnaie individuel d’émissions de carbone attribué à chacune et chacun, notre planche de salut.

Il stimulera les consommateurs de produits et services locaux et résilients. Il accélérera l’activité des producteurs riches en qualités et faibles en impact. Il réenclenchera une vision et une planification des politiques publiques. Avec lui, nous reconsidérerons enfin les valeurs à partager et échanger sur un nouveau marché qui verra les gourmands en carbone rémunérer enfin la sobriété des plus modestes.  

Rejoignons maintenant le Mouvement du Compte Carbone,
en prenant conscience avant qu’il ne soit trop tard,
 que la vraie richesse n’est pas sur Mars,
mais ici-bas.