Le samedi 14 mai de 14 à 18h nous était réservée la salle des mariages de l’Académie du Climat pour rassembler les partenaires du compte carbone et débattre des options et des réticences. Nous accueillons d’abord Pierre Calame qui insiste sur la nécessité de partager le fardeau de la réduction des gaz à effet de serre : il démontre comment le rationnement est inéluctable pour assurer un partage équitable, il en propose une tribune argumentée sur  www.ratio-climat.fr . Il faut l’organiser pour éviter de le subir. Le mécanisme de compte carbone en est peut-être le premier pas…


Ici les liens des documents diffusés en séance :

Film d’attente (spiral et musique John & Betty)

Limites Monétique par Caroline Bouis

Vidéo Martin Régner

Analyse par Hervé Cellard

Analyse Macro Francis Charpentier

(sur ce thème que nous n’avons pas pu passer pour cause de wifi défaillant, vous pouvez demander un webinaire privé sur « quelques enjeux scientifiques et techniques pour passer de la macro-économie des contenus carbone au compte carbone individuel »

Synthèse Allocation Climat 

Interview Arnaud Chambat (Bureau d’étude BIEF)

Léo Cohen-1

Léo Cohen-2

Léo Cohen -3

(nous recommandons son livre « 800 jours au ministère de l’impossible) éditions les petits matins.

La présentation par Michael Sdika

La présentation de Roxane ( 1ère partie, 2ème partie, 3ème partie

Sondage en ligne : ICI


Analyse par Audrey Berry sur avantages des quotas

Exposé sur refacturation carbone par Gilles Cormary pour www.allocationclimat.fr

Replay : Pierre Calame explique les fondamentaux (qualité médiocre)



Le second intervenant est Côme Girschig, conférencier engagé, dont on peut retrouver ici la conférence TEDx.

Replay : quelle pédagogie (Côme Girschig et Pierre Calame)

Replay : question d’Alain Risbourg sur politique avec réponse sur taxe carbone (Armel Prieur)

Replay : transport des points carbone, cartes bancaires ou autres ? c’est le propos de Caroline Bouis, conseillère municipale de 77-Bailly

Replay : sur les contenus carbone, Pascal Dagras puis Gilles Cormary en complément des pré-enregistrements de Martin Régner et Arnaud Chambat.