Le compte carbone c'est clair
C’est qui

C’est qui

Pour détails des comités locaux, voir www.comptecarbone.org/ici

Des partenariats multiples et féconds

  • La Renaissance écologique qui diffuse les animations de prise de conscience et plans d’action à partir de la Fresque de la Renaissance écologique, soutiens des animations ludiques du compte carbone : www.renaissanceecologique.fr
  • Paris-Bascule très présent lors des travaux de la Convention citoyenne pour le Climat où a démarré de développement du compte carbone : Paris-Bascule avec maintenant l’initiative de la Bascule de Joigny
  • Géopolis-Brussel, galerie de photo-reportages et de débats qui relaie en Belgique : www.geopolis.brussels
  • Les Journées des Ecologistes 2020, à la Cité Fertile de Pantin, ont accueilli un atelier du compte carbone.
  • Les Shifters (association soutien du Shift Project) rédigent un plan d’action en dix chapitres pour détailler la mise en œuvre du compte carbone, dans une variante marquée par le rôle accordé aux banques. Ils communiquent par le site www.allocationclimat.fr 
  • Agir pour le Climat, l’ONG créée en 2018 par Jean Jouzel et Pierre Larrouturou, pour proposer un financement massif de 1000 milliards par an pour l’UE pour lutter contre le chaos climatique : le compte carbone serait intégré dans les guichets-climat qui assureraient l’accès aux financements et l’échange de points carbones entre excédentaires et déficitaires.
  • Futurs Proches assure des ateliers d’écriture pour stimuler le développement de récits sur des mécanismes porteurs comme ce fut le cas avec le compte carbone en octobre 2020.
  • Déb’acteurs est une coopérative pour développer la citoyenneté en créant des débats comme à l’Assemblée Nationale, elle est associée au journal Le Drenche et l’ONG Tous-élus. Elle a porté des débats « compte carbone » auprès d’une centaine de volontaires.
  • L’association pour l’emploi sans carbone met à disposition son Carbomètre gratuit.
  • Les assises du climat ont consacré deux des 9 sessions au compte carbone.
  • Le mouvement pour une encyclopédie écologique en ligne wikigreen intègre un chapitre pour le comptage carbone, participez à son écriture et son partage.
  • Démocratie Ouverte étudie la gouvernance que devrait intégrer l’agence carbone nationale et ses déclinaisons régionales.
  • L’université de Lille expérimente auprès de tous les étudiants une carte carbone permettant de compter et limiter les dépenses responsables de gaz à effet de serre, ICI
  • Les laboratoires français de recherche ont créé une association Labos1point5 pour réduire leur empreinte carbone, ils optent pour un registre carbone comme proposé ici (plus de 100 adhérents).

Se proposer comme volontaire

Pour soutenir ce mouvement pour le comptage carbone nous sommes en train de composer un arc associatif entre les partenaires et convaincre les médias, les élus, les membres de l’Assemblée nationale et du Sénat de travailler à la mise en place de ce mécanisme : il faut des comités locaux, des animateurs de séances pédagogiques, des conférencières… et tous les rôles d’animation ! Des ambassadrices et ambassadeurs dans les pays voisins ! Des geeks pour animer les réseaux sociaux, les monnaies locales, les applications informatiques…

Des outils d’animation sont disponibles sur www.escape-jobs.fr/ludiq ou par e-mail à acces@escape-jobs.fr

Vous serez contactée pour créer un comité local bas-carbone et recevoir la lettre